Augmenter son taux vibratoire et préserver son énergie au quotidien

« Je suis une éponge émotionnelle » : comment protéger mon énergie et tracer mon chemin d’entrepreneure à succès ?

je suis une éponge émotionnelle

S’il y a un bien un gros sujet tabou dans le monde de l’accompagnement (avec l’argent et l’ambition) c’est cette question autour de la protection de l’énergie. Peu de thérapeutes et de professionnelles de l’accompagnement vous avoueront se sentir comme une éponge émotionnelle, et souffrir de cette porosité dans leur activité. Mes clientes attendent d’ailleurs souvent qu’on soit en séance découverte juste toutes les deux pour se confier par rapport à ça.

Elle me disent des choses comme : « Je dois apprendre à fixer mes limites », « je me laisse vampiriser » ou « j’ai tout le temps mal à la tête à la fin de la journée ».

Il y a quelques temps alors que j’étais allongée sur sa table mon acupuncteur m’avouait lui aussi qu’il était parfois obligé d’aller faire des siestes dans sa deuxième salle de consultation selon « le potentiel vampirisant de certains patients. » Ça vous parle ? Vous n’êtes pas la seule dans ce cas là.

Mes clientes ici sur Biz Witch ont toutes ce point commun : ce sont des femmes généreuses, emphatiques, qui ont envie de contribuer. Ça ne les empêche pas d’être ambitieuses et de vouloir vivre de leur activité de coeur, par contre ça les bloque pour avancer et franchir des caps dans leur activité.

En clair si vous êtes une passoire énergétique, ça va se ressentir, ET sur le plan comptable, Et dans la puissance des chemins de transformation que vous allez être (in)capable d’offrir à vos clients. Inconsciemment vous risquez de repousser de futurs clients et de « couper le flow » parce que vous vous sentez envahie et que ça vous fait juste « trop » à gérer.

 

coach entrepreneure spirituelle

1) Si je peux vous en parler, c’est que j’ai été une éponge émotionnelle pendant longtemps moi aussi

Pendant des années prendre le métro ou rester dans un avion bondé pendant 11h était pour moi un calvaire, je captais tout ce qui passait et j’en ressortais lessivée, parfois même avant d’avoir commencé ma journée de travail. Je donnais des conférences et ça me drainait parce que je n’avais pas contacté la puissance de la sorcière en moi pour me protéger efficacement.

Le pire c’est que j’attendais toujours d’être sauvée par quelqu’un d’extérieur : un magnétiseur, une séance de reiki… Je refusais de prendre la responsabilité de protéger mon énergie. Et surtout je n’instaurais aucun confiance dans ma capacité à le faire. 

Ou alors je le faisais le temps d’un stage de yoga au soleil en pleine nature, mais en revenant chez moi j’étais incapable d’ancrer des pratique régulièrement. Je manquais de cadre, je me sentais seule et pas accompagnée du tout. J’aurais eu besoin qu’on me guide pas à pas, qu’on me dise comment transformer mes rituels de soin en soin énergétique profond, et comment créer mon miracle morning de chaman urbaine.

Alors j’ai dû le créer tout ça. C’est devenu Bio Witch, le super programme en ligne dont j’aurais littéralement rêvé la nuit il y a 4 ans.

 

je suis une éponge émotionnelle

2) « Je suis une éponge émotionnelle » : que faire en premier ?

Il n’y a pas de quoi avoir honte à être une éponge émotionnelle. Là où ça devient problématique en revanche c’est si vous faites l’autruche et que vous n’agissez pas.

Car ce n’est pas en étant poreuse, et en se laissant drainer par les autres qu’on peut être une bonne coach/accompagnante. Et pas besoin de recevoir des clients en cabinet pour que ça vous touche : même si vous faites des vidéos ou des articles de blog, ça va se sentir. L’énergie passe à travers tout ce que vous créez.

Ma perception des choses c’est que c’est même un talent : ça va permettre d’aller se connecter à ce dont vos clients de coeur ont profondément besoin, et à chercher à les aider de façon authentique et sincère.

Cette empathie naturelle, cette capacité à se connecter à ce qu’ils vivent c’est ce que fait que vous pouvez précisément créer des offres ou des accompagnements qui leur offriront une vraie puissance de transformation.

Mais pour que ça devienne un talent, il faut apprendre à bien la canaliser. Sinon c’est un poids, et ça va juste vous plomber parce que tant que vous n’aurez pas contacté votre guérisseuse intérieure, vous allez avoir cette sensation de « subir ».

3) Comment protéger concrètement mon énergie et élever ma posture sans forcer ?

Aujourd’hui j’ai une vraie hygiène énergétique en place pour élever régulièrement ma posture et m’assurer que c’est bien ma guérisseuse intérieure qui est aux commandes.


je suis une éponge émotionnelle

J’utilise la magie des plantes, des visualisations puissantes, le son et d’autres outils pour m’ancrer et délimiter mon espace énergétique sacré, qu’il soit physique ou invisible. Si vous voulez aller plus loin et élever vous aussi votre posture découvrez mon programme Bio Witch.

Pour que ça marche ça ne peut pas se faire par à coups, ça demande d’avoir des rituels en place tous les jours.

Ce n’est pas le temps que vous y consacrez qui importe, mais la puissance des rituels, et le niveau de confiance que vous allez instaurer avec votre propre guérisseuse intérieure.

Rencontrez-là dans Bio Witch.

A très vite

Camille

 

  • 9
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *